Accueil / Communiqués / Louis-Marie Houdebine (1942-2022)

Louis-Marie Houdebine (1942-2022)

Publié en ligne le 9 mars 2022 - AFIS -

Notre ami Louis-Marie Houdebine n’est plus, disparu paisiblement dans sa quatre-vingtième année. De 2011 à 2014, il a été président de l’Afis et était membre de son comité de parrainage depuis 2005.

Nous exprimons nos condoléances à sa famille et à ses proches.

Louis-Marie Houdebine a été directeur de recherche à l’Inra (Institut national de la recherche agronomique) et membre de l’Académie d’agriculture de France. Au cours de sa carrière, il a reçu de nombreuses distinctions scientifiques dont le prix Jeannine Courrier de l’Académie des sciences (1979), le Grand prix de science de l’Académie internationale de Lutèce (1997) et la Grande médaille d’or en sciences décernée par Arts-Sciences-Lettres (2012).

Sa recherche a porté sur l’expression des gènes chez les animaux, le contrôle hormonal de l’expression des gènes des protéines du lait et la préparation de vecteurs pour optimiser l’expression des transgènes. Mais c’est surtout sur la transgénèse qu’il s’est fait connaître, avec ses travaux sur des modèles d’animaux transgéniques pour des études biomédicales ou pour améliorer les productions animales.

Louis-Marie Houdebine a également été actif dans la communication à destination du grand public. Il a ainsi écrit plusieurs livres de vulgarisation dont OGM, le vrai et le faux (Pommier-Fayard, 2000) ou Être vivant : quelle aventure ! (Le Pommier, 2013). Il a aussi publié de très nombreux articles pour Science et pseudo-sciences.

Engagé dans la controverse autour des OGM (organismes génétiquement modifiés), il a pris position avec l’Afis pour dénoncer l’absence de fondement scientifique aux différents moratoires mis en place. Il regrettait que le débat de société ait escamoté l’argumentation rationnelle, « évidemment exigeante », au profit d’un « combat entre le bien et le mal » bien plus gratifiante « pour ceux qui cherchent des succès de tribune sans lendemain » [1]. Louis-Marie Houdebine constatait [2] que, « dans tout ce brouhaha, la mission des chercheurs, très souvent accusés de collusion avec les multinationales, n’est pas simple » et il rappelait que cette mission consiste « à explorer de nouvelles voies de recherche prometteuses pour l’humanité en évaluant les risques et non de condamner ou promouvoir les OGM ou toute autre innovation ». Pour lui, « il revient aux chercheurs de dire le vrai et le faux sans profiter exagérément de leur position privilégiée d’experts ».

Ceux qui l’ont connu garderont en mémoire sa gentillesse et sa bienveillance.
Le Conseil d’administration de l’Association française pour l’information scientifique (Afis), 9 mars 2022.

[1] Houdebine LM, « Les OGM, le bien et le mal », Science et pseudo-sciences n°275, décembre 2006.
[2] Houdebine LM, « OGM conquête ou fléau », Science et pseudo-sciences n°259, octobre 2003.


Partager cet article


AFIS

L’Association française pour l’information scientifique a été fondée en 1968. Elle édite la revue Science et pseudo-sciences et est responsable de la maison d’édition book-e-book.

Jean Gunther (1934-2020)

Le 1er décembre 2020