Accueil / Notes de lecture / Cavanna, paléontologue !

Cavanna, paléontologue !

Publié en ligne le 21 avril 2021
Cavanna, paléontologue !
Pascal Tassy
Éditions Matériologiques, coll. Variantes, 2020, 174 pages, 19 €

Pascal Tassy, paléontologue et professeur émérite du Muséum national d’histoire naturelle, nous dévoile dans cet ouvrage les grands moments de son amitié intellectuelle avec François Cavanna. Ce dernier, cofondateur de Charlie Hebdo, est décédé en 2014, une année avant les terribles attentats décimant la rédaction de l’hebdomadaire.

Le livre s’ouvre sur une préface bienvenue de Guillaume Lecointre, systématicien et ancien collaborateur de Charlie Hebdo, permettant de présenter les protagonistes. Pour ceux qui en douteraient, les trois se reconnaissent tacitement « comme rationalistes convaincus, laïques, matérialistes et nominalistes en matière de philosophie, athées, rigolards et engagés, amoureux de la langue française ».

Le cœur de l’ouvrage est un savoureux mélange entre récit, anecdotes et vulgarisation. P. Tassy raconte comment, sans vraiment y croire, il invita Cavanna à sa soutenance de thèse portant sur les Mastodontes de la Beauce, via le courrier des lecteurs de Hara-Kiri. C’est bien lui pourtant qui entra quelques instants après le début de la présentation : « Il était là, grand gaillard tout en moustaches et tignasse noires un peu poivre et sel, pas de doute, c’est lui ! » Ainsi débuta une amitié longue de quarante printemps entre un homme de 25 ans et un autre de 51.

C’est un Cavanna passionné par la nature et la biologie que le livre dépeint. Ainsi, nous apprenons que le dessinateur admirait le plus vieil arbre de la capitale planté par Jean Robin en 1601 et que Carl Von Linné a classé dans le genre "Robinia" qu’il crée en 1753. L’auteur relate les longues promenades de Cavanna au Jardin des plantes, passant devant l’école de botanique et le jardin alpin afin de contempler Nénette, une femelle orang-outan emblématique de la ménagerie. Les échanges rapportés entre l’auteur et le dessinateur sont parfois de véritables éléments de vulgarisation, comme les passages sur l’anatomie comparée ou les créationnistes. Créationnistes que Cavanna exécrait, et dont il disait que « [les] pauvres démonstrations ne sont qu’enfilades d’ergotages de points de détail, tentatives désespérées de nier l’éclatante évidence ». Un des chapitres passe en revue quelques problématiques en lien avec la biodiversité et laisse deviner une sensibilité particulière des deux amis au sujet des extinctions animales causées par l’être humain.

L’annexe, représentant un tiers du livre, est la retranscription d’un long et passionnant dialogue entre les deux hommes sur la cladistique, méthode de reconstruction des relations de parenté entre les êtres vivants. Initialement prévu pour remplir une page de la rubrique science de Charlie Hebdo, le projet fut abandonné devant la longueur de l’interview (plusieurs heures !).

L’originalité du livre et l’hommage rendu plairont sans aucun doute aux inconditionnels et admirateurs de Cavanna et aux lecteurs de Charlie hebdo – qui trouveront là une importante source d’anecdotes –, mais aussi aux amateurs de science et aux curieux qui se laisseront tenter.


Partager cet article


Auteur de la note

Valentin Bellée

Professeur des écoles.

Plus d'informations

Divers

Articles n’étant pas catégorisés dans un thème.

Plaidoyer pour les vieux

Le 14 avril 2016

Communiqués de l'AFIS