Accueil / Notes de lecture / Tous des humains de la même famille !

Tous des humains de la même famille !

Publié en ligne le 3 janvier 2023
Tous des humains de la même famille !
L’Homme et ses origines
Cristina Junyent (texte) et Cristina Losantos (illustrations)
Glénat jeunesse, 2022, 40 pages, 14,90 €

L’auteur du texte, titulaire d’un doctorat en biologie et d’un master en communication scientifique, explore beaucoup de notions dans ce livre : en trente-cinq pages est proposé un déroulé de l’histoire de l’Univers depuis le big bang jusqu’à l’apparition d’Homo sapiens, il y a environ 200 000 ans.

Cet ouvrage, traduit de l’espagnol, vise un public jeunesse qui y est tutoyé. L’éditeur indique « dès trois ans », mais c’est un livre qui en raison de sa présentation et des notions abordées s’adresse plutôt à des enfants à partir de sept ans.

Après quelques pages consacrées aux aspects d’ordre astronomique comme l’origine de l’Univers, la formation de la Terre, de la Lune et, plus largement, du système solaire, le sujet de l’apparition de la vie est abordé, dans l’eau d’abord puis sur la terre ferme. Pour illustrer cet aspect, l’auteur a choisi les dinosaures depuis leur apparition jusqu’à leur presque totale extinction (certaines espèces ayant conduit aux oiseaux, ce que l’auteur n’indique pas) qui a permis aux mammifères, dont les primates, de prospérer.
Les dernières pages s’attardent sur les différentes espèces d’hominidés jusqu’à Homo sapiens. L’auteur annonce un deuxième tome Tous des humains très différents !

Des comparaisons ou des analogies sont utilisées pour appréhender la taille des atomes, l’éloignement du Soleil, les distances entre les planètes, l’organisation d’une cellule.

Une ligne chronologique en bas de page permet de situer les différents événements et se termine par un onglet intitulé « maintenant ». Cet onglet aurait pu être représenté de façon plus « ramassée », voire simplement avec une loupe, pour accentuer l’effet que « notre maintenant » n’est qu’une infime partie dans l’histoire de l’Univers. De même, pour les distances entre les planètes, les illustrations ne traduisent pas ce qui est dit dans le texte (elles sont toutes représentées avec la même distance entre deux planètes successives), même si avec ce sujet, les proportions ne peuvent être respectées...

En ce qui concerne le sujet de l’évolution du vivant, l’auteur n’explique pas son processus, ce qui aurait éclairé utilement la lecture du chapitre « Sortir de l’eau ». Le texte peut mener à l’interprétation que c’est intentionnellement que des animaux sont sortis de l’eau. Ainsi, écrire que « certains organismes marins, pour s’adapter à des conditions de vie aquatiques difficiles, développent des débuts de pattes et de poumons », sans explication sur la façon dont s’est opéré ce développement des pattes et des poumons, sous-entend une finalité de ce développement, ce qui est pour le moins erroné.

On peut regretter ces maladresses qui entachent un peu ce qui reste malgré tout un bon ouvrage : un sujet intéressant, une présentation agréable, des rabats qui rendent le lecteur actif dans ses découvertes, des comparaisons pour appréhender les notions.


Partager cet article


Auteur de la note

Sabine Poirier

Sabine Poirier, chargée du suivi de la production et de (...)

Plus d'informations