Accueil / Appel : Agriculture biodynamique : quand des instituts de recherche sont utilisés comme caution à un mouvement occulte et pseudo-scientifique

Appel : Agriculture biodynamique : quand des instituts de recherche sont utilisés comme caution à un mouvement occulte et pseudo-scientifique

Publié en ligne le 4 février 2024 - Anthroposophie -

L’agriculture contemporaine déchaîne les passions ; l’encre coule pour dénoncer les problèmes liés aux pesticides, aux OGM et à la surconsommation carnée. Dans ce déferlement brûlant d’arguments, une agriculture prend de plus en plus de place dans l’espace associatif, médiatique et même institutionnel [1]. De fait, l’agriculture biodynamique, considérée comme plus bio que bio par ses promoteurs (utilisation de quantité moindre d’intrants par rapport à l’Agriculture Biologique notamment) est parvenue à faire oublier au grand public ses fondements réels et ses pratiques magiques.

La branche agricole de l’anthroposophie

La biodynamie a été théorisée par Rudolf Steiner en 1924. Celui que certains décrivent comme un philosophe est également à l’origine de l’anthroposophie, un mouvement occulte directement inspiré de la théosophie (dogme agrégeant plusieurs croyances religieuses) d’Helena Blavatsky.

L’anthroposophie postule par exemple que la Terre et les humains se réincarnent, que notre monde est traversé par des énergies cosmiques qui agissent sur des « corps subtils » (éthériques ou astraux). Tout cela régirait la vie sur Terre, la santé humaine, la hiérarchisation de supposées races humaines et la pousse des plantes [2].

L’agriculture biodynamique s’inscrit explicitement dans les concepts ésotériques et occultes de l’anthroposophie. D’ailleurs, parmi les concepts ésotériques de ce courant de pensée, nous pouvons citer les célèbres « préparations biodynamiques » : les préparations 502 et 505 par exemple, sont obtenues en fourrant des vessies de cerf et des crânes d’animaux domestiques avec respectivement des fleurs et des écorces de chêne (selon le cahier des charges Demeter) [3]. Les préparations sont ensuite diluées pour donner, selon les préceptes de la biodynamie, une “information” au sol, aux feuilles ou au compost.

Cette pensée est proche du concept de la « mémoire de l’eau » parfois invoquée pour donner des fondements théoriques à la pratique de l’homéopathie. La biodynamie postule également d’une influence de la lune et des planètes lointaines sur les cultures. Toutes les allégations spécifiques à la biodynamie relèvent du domaine des pseudo-sciences.

Le dernier rapport de la Miviludes (Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires) annonce un nombre de saisines concernant l’anthroposophie égal à celui de la scientologie et maintient ainsi une vigilance quant à un potentiel d’emprise mentale [4].

Instituts de recherches, spiritualité et pseudosciences

Nous, citoyens, chercheurs, enseignants, agriculteurs, dénonçons publiquement la position ambigüe de certaines institutions publiques vis-à-vis de cette agriculture particulière dont les fondements relèvent de croyances ésotériques et mystiques.

Ainsi, du 19 mars au 7 mai 2024 se tiendront une série de conférences à l’initiative du Mouvement pour l’Agriculture BioDynamique MABD au cours desquelles interviendront des chercheurs de l’Université de Strasbourg, du CNRS et de l’INRAe [5].

Nous dénonçons ici les liens contradictoires entre le monde de la recherche publique et un mouvement philosophico-religieux. L’intervention de chercheurs, dont certains ont déjà collaboré ou signé des articles à prétention scientifique avec des anthroposophes, exerçant qui plus est au sein de grands instituts de la recherche publique française, permet de douter de la place de l’esprit critique au sein de ces institutions et impacte clairement leur crédibilité vis-à-vis du grand public.

En effet, nous nous interrogeons sur les références peu claires à la physique quantique et plus particulièrement à la conscience quantique dans un article académique en sciences sociales pour « permettre un dialogue constructif entre les sciences académiques et les praticiens de l’agriculture biodynamique » [6]. L’utilisation de la science ne sert ici qu’à donner un vernis de scientificité à des concepts pseudo-scientifiques.

Nous nous interrogeons également de l’utilisation de la spiritualité via l’agriculture biodynamique pour « “réenchanter” l’agriculture, de manière comparable et complémentaire aux savoirs autochtones » dans un autre article académique [7].

Dans la série de conférences prévues au printemps 2024, interviendra Jean Michel Florin, coordinateur du Mouvement de l’Agriculture Biodynamique et co-responsable de la section d’Agriculture au Gœtheanum, Université Libre de Science de l’Esprit (le siège social de l’anthroposophie). Jean Michel Florin donne également des formations sur les quatre éléments et signe des préfaces d’ouvrages tels que Message des êtres élémentaires. Ouvrage postulant, selon les idées de l’anthroposophie, que le monde « subtil » est habité par des anges, des gnomes, des salamandres, des ondines et des sylphes [8].

Les résumés de ces conférences, données à l’occasion du centenaire du « cours aux agriculteurs » de Rudolf Steiner nous permettent d’avoir un aperçu assez clair du contenu. Aussi, vous pourrez entendre parler de :

  • La théorie de la connaissance qui sous-tend l’approche steinerienne de la biodynamie.
  • La biodynamie interroge en profondeur les cadres et présupposés de la systémique agraire.
  • L’enjeu de la biodynamie serait ainsi « la réanimation du monde » au double sens vitaliste et spirituel de l’expression.
  • Nous avons ainsi montré que l’immunité de la vigne est à la fois plus active et plus réactive aux stress du climat et des maladies lorsqu’elle est cultivée en conduite biodynamique.
  • Influences lunaires et cosmiques sur la vie des plantes : voyage au cœur d’une controverse.

Nous dénonçons ainsi l’utilisation de référence à des instituts de recherche tels que l’INRAe et le CNRS ainsi que l’Université de Strasbourg et des instituts de recherche européens dans le but d’apporter une caution scientifique à l’agriculture biodynamique.

Nous ne contestons pas la pratique de l’agriculture biodynamique, chacun étant bien sûr libre de ses croyances.

Nous ne contestons pas l’étude et la recherche portant sur l’agriculture biodynamique dès lors que ces études s’éloignent et se détachent de l’influence de l’anthroposophie et portent un regard objectif mais critique sur celle-ci.

Mais nous contestons l’utilisation de la science comme tentative de légitimer une pratique non scientifique.

Références


1 | « Biodynamie : au-delà du bio », Alim’agri, journal édité par le ministère de l’Agriculture, n°1569, septembre 2019, p58-59.

2 | La pensée anthroposophique, Medecine intégrée, Portail des médecines alternatives.

3 | « Cahier des charges Demeter », Association Demeter, 2022.

4 | « Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires », Rapport annuel 2021, p72-77.

5 | Webinaire Recherche, Science & biodynamie, sur le site de l’association Biodynamie Recherche.

6 | Rigolot C, “Quantum theory as a source of insights to close the gap between Mode 1 and Mode 2 transdisciplinarity : potentialities, pitfalls and a possible way forward”, Sustain Sci, 2020.

7 | Rigolot C, Quantin M, “Biodynamic farming as a resource for sustainability transformations : Potential and challenges”, Agricultural Systems, 2022.

8 | Karsten Massei Message des êtres élémentaires, MABD, Mouvement pour une agriculture biodynamique, 2022.

Les signataires (au 4 février 2024)

Pour signer l’appel ou consulter la liste mise à jour, se rendre sur le site de Skeptics in the Pub (Valais).
Appel également publié sur le site du journal Le Point.

Tribune réalisée à l’initiative de Cyril Gambari

Catherine Regnault-Roger Professeur des Universités émérite, membre de l’Académie d’agriculture de France et de l’Académie nationale de Pharmacie, Léon Guégen Directeur de recherches honoraire Inrae, Membre émérite de l’Académie d’agriculture de France, André Fougeroux Membre de l’Académie d’agriculture de France, Patrick Vincourt Directeur de recherches honoraire INRAe, Guillaume Lecointre Professeur du Museum national d’Histoire naturelle, Christophe De La Roche Saint-André Chercheur CNRS (CRCM), Arpad Gérard Fodor Ingénieur retraité, diplômé de l’Université de Bordeaux, Henri Broch Physicien, Docteur ès Sciences, Cyril Gambari Enseignant de biologie-écologie, lanceur d’alerte sur l’agriculture biodynamique, Philippe Joudrier Dr ès sciences, ex directeur de Recherches à l’INRA, Jean-Louis Bernard Membre émérite de l’Académie d’agriculture de France, Nicolas Clavier Directeur de Recherche CNRS, Jean-Claude Pernollet Ingénieur agronome, ex Dir. Recherche INRAe, Richard Monvoisin Didacticien des sciences, Université Grenoble-Alpes, Antony Fastier Président de l’AFIS Lyon, dir. des éditions Book-e-Book, François-Marie Bréon Chercheur Physicien-climatologue, Michel Baussier Docteur vétérinaire, président de l’AFIS Saône-et-Loire, Jacques Blondy Ingénieur agronome, Guillaume Limousin Ingénieur VetAgroSup, master de recherche en sciences du sol, docteur en géochimie, Pernelle Richardot Élue de Strasbourg, François Aguer Ingénieur agro-alimentaire retraité, Marc Vollmer Ingénieur agronome retraité, Hervé Le Bars Ingénieur, membre de l’Afis, Laurent Kremer Ingénieur R&D matières fertilisantes, Botelho Soares Luis Miguel Ingénieur agronome, Mélissa Belhamri Research assistant, Jean-Jacques Ingremeau Ingénieur, David Alloza Ingénieur, Karine Lacombe Chercheuse et enseignante, Sorbonne Université, Jean-Paul Krivine Rédacteur en chef de Science et pseudo-sciences (Afis), Thomas Durand La Tronche en Biais, Grégory Meyer Maitre de Conférence, Hugo Puech Paysan en agriculture biologique depuis 2014, ex adepte de l’agriculture biodynamique, Marie-Françoise Bardet Professeur retraitée de l’Enseignement Agricole, Céline Duroc Ingénieure agronome, Benjamin Guza Professeur de biologie-écologie, Grégoire Perra Professeur de Philosophie et lanceur d’alerte sur l’anthroposophie, Séverine Falkowicz Maître de conférences en psychologie, Laboratoire de Psychologie sociale d’Aix-en-Provence, Ludovic Arberet Ingénieur Divisionnaire de l’Agriculture, Hervé Cadiou Maître de conférences en Physiologie, Frédéric Fischer Maître de conférences en biochimie et biologie moléculaire, Bernard Le Buanec Ingénieur agronome, Dimitrios Athanassiou Ingénieur Agronome, Claire Lemontey Ingénieure agronome, Marie-Claude Serre Chercheur CNRS retraitée, Stephane Brossard Anthropologue et Diplomate, Anthony Pecqueux Sociologue, CNRS, Pierre-François Pluchon Docteur en microbiologie, Philippe Carle Ingenieur agronome INA PG, Dominique Bragard Ingenieur agronome agriculteur retraité, Laurent Dany Ingénieur agronome, Pierre Renouf Ingénieur agronome et maraîcher bio, Marc Kempf Ingénieur agronome, Christophe Querry Ingénieur des Travaux Agricoles, Anne Leroux Ingénieure agronome, Maxime Guerry Enseignant de biologie-écologie en lycée agricole, Jean-loup Notteghem Professeur montpellier Sup Agro retraité, Alban Michel Vigneron et pificulteur, Yves Roullier Agriculteur viticulture et cuniculture, Olivier Cochet Oenologue, S. Gonin Conseillère en sommellerie, Patrick Durand Vétérinaire, membre des zeterinaires, Camille Breton Saisonnière agricole, Jérôme Chantreau Vétérinaire, Sandrine Orry Fastier Apicultrice, Les p’tites avettes, François Thibault Agriculteur viticulteur retraité, François Launay Aquaculteur, Rémy Robin Agriculteur retraité, Aurélien Beaucamp Ingénieur et agriculteur, Marie Ufferte Paysanne, Julien Bourdiol Biologiste, Stéphane Cornille Président de l’association FASD, Christophe Boizard Agriculteur, Éric Herman Agriculteur, Bruno Genin Agriculture de conservation et biologique, Raymond Gabriel Sylviculteur, Bruno Ricour Agriculteur, François Uguen Agriculteur en retraité, Hélène Bouchet Agriculture élevage retraitée, Eric Baures Producteur de légumes biologiques, Didier Pachoud Président du Gemppi, Benoît Judde Détective privé spécialisé dans les dérives sectaires, Kalou Créateur de contenus, info et prévention sur le phénomène sectaire, Skeptics in the Pub Valais, Stéphanie De Vanssay Enseignante et créatrice du site Dérives scolaires, Mathieu Porzio Spécialiste dérives sectaires numériques, Jeanne Soradt Assistante administrative et lanceuse d’alerte sur l’anthroposophie, Marie Drilhon Enseignante à la retraite, Ombeline Lucas Professeur des écoles, Laurie Marthon Responsable pédagogique, Jean-philippe Attané Professeur des Universités, Alexander Samuel Enseignant, Xavier Cordebois Directeur d’école, formateur académique Laïcité et Valeurs de la République, Laetitia Guillaume Psychologue, Jimmy Behague Président de La Neurodiversité France, Magalie Prudon-Rivière Documentaliste scientifique, Sophie Debersé Accompagnante éducative et sociale, Antoine Pitrou Ingénieur, membre de l’Afis, Sarah Campiche Médecin, Jean Salomon Médecin, Pascale Gaudin Piel Médecin generaliste, Laurent Baraton Ingénieur chimiste, Hélène Barthomeuf Ingénieure SupOptique, professeure de physique-chimie, Laurent Décret Enseignant et docteur en chimie, Pierre Beauvert Ancien étudiant en agronomie, Conseiller municipal délégué à l’agriculture, Erwan Gueguen Maître de conférences Université Lyon I, Alexis Seydoux Historien et archéologue, Cadrer Decadrer Citoyen prévention sur les dérives sectaires, David Blondelle Animateur jardin pédagogique de la fonction publique territoriale, Mickaël Bestard Chercheur en mathématiques appliquées, Frank Yates Enseignant-Chercheur, Fabien Fragniere Président de l’association Nogent Partage et co-fondateur de Haute-Marne Zéro Déchet, Catherine Florès Rédactrice, Aurelien Le Corff Professeur des écoles, Gérard Tainturier Professeur des universités, chimie organique retraité, Guy Doussot Retraité fonction publique territoriale, Aurelie Le Brettevillois Vétérinaire, Jean-Remy El Baze Vétérinaire, Pierre Bon Vétérinaire, Frédéric Theisseire Professeur de Sciences de la Vie et de la Terre, Séverine Gratia Professeure agrégée de Biochimie, Florence Laméra Médiatrice scientifique, Jean-Benoit Meybeck Auteur de BD, Florence Dellerie Illustratrice scientifique et vulgarisatrice, Marie Grangeneuve AED, Théo Aspert Biologiste, docteur de l’Université de Strasbourg, Pascal Desprez Producteur de plantes rares (Cactus Passion), Fasd Zet’66 Association, Sofia Calibre Couturière modéliste, Guilhem Mascaro Technicien Informatique, Baptiste Bezes Ostéopathe, Elona Cornille, Grégoire Silvestre Technicien informatique, Kevin Sontag Chef de projet, Nicolas Godelle Ingénieur, Gérard Jentrin Ingénieur, Jean-Michel Persue Ingénieur, François Manchon Ingénieur, Marc Scheurer Ingénieur, David Bardet Ingénieur, Laurent Coudouneau Ingénieur en sûreté nucléaire, Stephanie Sala ingénieur, Julien Thomas Ingénieur informatique, Marc Lerich Ingénieur informatique, Charles Pelletier, Maxime Lévêque Développeur Web, Hervé Peyret-Lacombe Consultant informatique, Dominique Prévot Enseignante EN retraitée, Kevin Nguyen Bibliothécaire, Santé Dérives Groupe Professionnelle de santé, Anne Epinoux Employée de Banque, Bernard Lyonnet R&D formation professionnelle, Gisèle Marchelli Retraitée de l’Éducation Nationale, Carole Grandjean Comédienne, Murielle Leal Enseignante, Romain Meunier créateur de contenus Evidence Based Bonne Humeur, Clément Metton Comptable, William Benson Ingénieur hyperfréquences retraité, Fanny Rumiz Infirmière psychiatrie, Elisabeth Merlin Retraitée, Louen Lancien Chef de projet Cloud, Nath Moinaux BEP Agricol, Nicolas Montès Maître de Conférences, Claude Bronstein Dentiste retraité, Luc Dumaine, Bernard Parmentier, Claire Druez Graphiste-Développeur web, Laurence Guenoun Photographe, Rémi Rabouan Étudiant en Physique, Alain Coetmeur Ingénieur Informatique, Damien Foulon Juriste, Matthieu Deltombe Archéologue, Anthony Koklosa Spécialiste en informatique, Anthony Carré Assistant ingénieur en optique, Marie-Jeanne Jouveau Architecte, Franck Brottier Consultant, Gabriel Buche Ingénieur, membre de l’AFIS, Sylvain Mondou Ingénieur, Thibault de Ferrand Arboriculteur, Olivier Pasquier Enseignant, Alain Seux-Bos Data scientist, Pierre Magnien Ingénieur électronique, Isabelle Fernandez Masseuse bien-être, militante pour bonne information des pratiques du bien-être, Elisabeth Voix Architecte, Georges Delamare Médecin, Sandrine Dumont Docteur en pharmacie, Eric Julian Enseignant, Remi Dumery Cultivateur Beauceron, Nicolas Devos Diplomé d’état en Ingénierie Sociale, Matthieu Chauveau Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche, Alex Delobel Ingénieur agronome, entomologiste, Christelle Deberne Géomètre-topographe, Alain Deloire Professeur retraité, doctorat en sciences du végétal, consultant en viticulture, Shadow Ombre Youtubeur spécialisé dans les néo-spiritualités, Annabelle Lecointre Enseignante et autrice, Olivier Talouaran Vidéaste, Philippe Cosentino Professeur agrégé de SVT, Jérôme Martin Charpentier, Dimitri Lafage Plombier, Jacques Mathieu Ingénieur agronome, ex DG d’Arvalis Institut du Végétal, Jean-François Naud Physicien, Ingénieur, Administrateur d’Entreprises, Thierry Enreille Ingénieur qualite aéronautique, Isabelle Brion Journaliste retraitée, François Vicassiau Technicien, Christine Klauss Trésorière de l’Association pour la Psychologie Scientifique à l’Université, Vincent Desertaux Viticulteur, Ingénieur agronome INA-PG, Olivier Merlin DG coop agricole Tonnay, Pierre Riedinger Ingénieur, Jacques Amsilli Médecin, Regis Barrault Agriculteur, Christian Leveque Directeur de recherche honoraire IRD, écologue, Jacques du Puy Ingénieur Agronome, Forestier, Guillaume Frery Technicien logistique, Maxime Gratiot Boulanger, Anne-Marie Sahores Ex cadre en gestion finances, Marianne Henry-Blanc Sage-femme retraitée, Philippe Compagnon Médecin, Fabienne Blum Docteur en pharmacie, Association Citizen4Science, Eric Yzerd Enseignant, François David Technicien agro alimentaire retraité, Isabelle Belloi Photographe, Mathias Roué Architecte, Roger Le Guen Sociologue HDR, Luc Lassagne Directeur d’établissement de santé, Céline Pelletier Enseignante, Alain Bonet Enseignant, Sergio Charp Apiculteur, Europe Réseau parental ONG, Charles Haas Agriculteur, Julie Maury Agricultrice, Lætitia Nicourt Professeure des écoles, Nicolas Fargues BTS Agricole en analyses biologique et biotechnologiques, Benjamin Thierry Historien à Sorbonne Université, Romain Racher Oenologue, Nicolas Fouache Ingénieur agronome, Luc Vander Massen Vétérinaire.


Partager cet article


Anthroposophie

Doctrine, ou spiritualité, fondée par le philosophe Rudolf Steiner (1861-1925) avec pour but de « restaurer le lien entre l’Homme et les mondes spirituels ». Elle trouve ses racines dans la théosophie. L’anthroposophie est devenue un mouvement international et ses préceptes se déclinent dans bien des domaines (éducation, art, santé, agriculture, religion…) avec de nombreux relais économiques et politiques.