Accueil / Regards sur la science / Le suicide d’agriculteurs en Inde

Le suicide d’agriculteurs en Inde

Publié en ligne le 9 mai 2009 - OGM et biotechnologies - Désinformation - OGM

Une rumeur colporte une information étrange qui voudrait que les agriculteurs indiens utilisant le coton Bt résistant à des insectes prédateurs se suicident en masse après avoir subi des revers insurmontables dus à l’utilisation des semences maléfiques.

L’étrangeté vient tout d’abord d’un paradoxe difficilement compréhensible. Le coton Bt rencontre en Inde un succès considérable qui, en quelques années seulement, a positionné l’Inde au niveau du premier pays producteur de coton. Les agriculteurs indiens sont comme les autres soucieux de transformer leurs efforts en bénéfices alimentaires directs ou commerciaux. Le succès du coton n’est pas possible sans une forte complicité des premiers intéressés que sont les agriculteurs. Les semences de coton Bt font par ailleurs l’objet d’un marché noir en Inde comme ailleurs dans le monde. De telles pratiques ne sauraient se perpétuer si les semences en question n’étaient pas l’objet de vives convoitises. Ces pratiques ne sont pas sans risque car certains agriculteurs vendent frauduleusement à leurs homologues des semences conventionnelles au lieu des précieuses variétés Bt.

L’implantation d’une nouvelle variété, où que ce soit, nécessite par ailleurs quelques travaux d’approche qui consistent à choisir celles qui sont les mieux adaptées au sol et au climat locaux. Pressés de s’approprier les semences de coton Bt, les agriculteurs indiens ne prennent pas toujours ces précautions élémentaires, ce qui leur vaut parfois des déboires cuisants.

Les déboires réels ou imaginaires des agriculteurs indiens sont imputés aux semences de coton Bt et encore plus à la compagnie semencière qui a mis au point ces fameuses semences. La rumeur affirme donc que des agriculteurs indiens se suicident après s’être ruinés en achetant les semences de coton Bt qui ne leur ont permis que de maigres récoltes. Une étude approfondie indique tout le contraire (1). Les agriculteurs indiens ne se suicident pas plus que les autres. Les suicides de certains agriculteurs dus à des déboires économiques sont sans rapport avec le coton Bt. Un graphique de cette publication montre sans ambigüité que la culture de coton Bt a commencé en Inde en 2002 et qu’elle s’est accompagnée d’une augmentation considérable de la production, d’une réduction non moins significative de l’usage de pesticides et d’une augmentation très substantielle des revenus des agriculteurs. Pendant la même période le nombre de suicides des agriculteurs a légèrement baissé, restant fondamentalement au niveau qui est le sien depuis plus de dix ans.

L’information étrange n’est donc semble t-il rien d’autre qu’une rumeur (références 2 à 5).

[(

Références


1. Gruère GP, Mehta-Bhatt P, Sengupta D. « Bt Cotton and Farmer Suicides in India Reviewing the Evidence. », IFPRI Discussion Paper 00808 October 2008, Environment and Production Technology Division
2. Randerson J., « Indian farmer suicides not GM related, says study », The Guardian (2008), November 05 (guardian.co.uk)
3. Herring RJ., « Opposition to Transgenic Technologies : Ideology, Interests, and Collective Action Frames », Nature Reviews Genetics, 2008 9 : 458-63.
4. Herring RJ., « Bt cotton : why do so many smart people get it so wrong ? », The Hindu, August 28, 2008 (http://www.hindu.com/2008/08/28/stories/2008082855781000.htm).
5. Suwalki A. « OGM indiens et suicides : mythe ou réalité ? », 2008, Blog « Imposteurs ».



Partager cet article


L' auteur

Louis-Marie Houdebine

Louis-Marie Houdebine est directeur de recherche honoraire à l’INRA. Il a été membre de la Commission du génie (...)

Plus d'informations